Blanquette de lotte au céleri

Un plat de poisson raffiné, une alternative légère et iodée à la dinde de Noël.

Ingrédients: pour 6 pers., 1,5 kg de lotte entière (faire lever les filets et retirer la peau par le poissonnier, garder la grosse arête centrale), 1 céleri branche, 4 échalotes, 15 cl de vin blanc, 100 gr de beurre, huile d’olive, 2 cà s de farine, sel, poivre, persil (facultatif).

Préparation = 45 minutes – Cuisson = 50 minutes

Préparer le fumet de poisson: couper en gros morceaux l’arête centrale de la lotte. Dans une casserole, faire fondre 20 gr de beurre, faire revenir les échalotes, 5 minutes à feu moyen. Ajouter les morceaux d’arête et laisser cuire 3 min. Verser le vin blanc puis 1l d’eau dans la casserole. Porter à ébullition, puis baisser le feu, couvrir et laisser frémir 20 minutes. Filtrer le fumet de poisson réserver.

Cuire le céleri: après l’ébullition du fumet, préparer le céleri. Rincer et éplucher le céleri, le couper en bâtonnets de 10 cm environ. Dans une sauteuse, faire fondre 20 gr de beurre puis faire revenir le céleri environ 3 minutes. Baisser le feu, rajouter un peu d’eau, couvrir et laisser cuire une vingtaine de minutes.

Monter la sauce: récupérer le jus de cuisson des céleris et l’ajouter au fumet de poisson. Faire réduire le tout de moitié sur feu vif. Ajouter le reste de beurre (60 gr) en morceaux, porter à ébullition. Puis mixer la sauce avec un mixer plongeant pour l’émulsionner. Réserver

Cuire la lotte: rincer et essuyer le poisson. Couper la lotte en gros morceaux, fariner légèrement. Dans une poêle, faire chauffer l’huile d’olive à feu vif. Faire revenir les médaillons de lotte pour qu’ils dorent de tous les côtés, environ 5 minutes, ajouter les céleris puis la sauce.

Réchauffer à feu doux et servir bien chaud, décoré de pluches de persil.Lotte au céleri

Publicités

25 commentaires sur « Blanquette de lotte au céleri »

  1. C’est très élégant et plus léger qu’une dinde farcie ! Je n’ai jamais cuisiné la lotte, pourtant je trouve ce poisson délicieux. Je n’aurais jamais pensé par moi-même à l’associer au céleri!

      1. Haha ! Je suis bien d’accord, j’adore ça (surtout celle de mon papa), mais cela n’enlève rien à l’élégance et au raffinement de ta blanquette de lotte !

  2. Si la blanquette de beau est un plat de roi pour moi, il se pourrait que celle de la lotte vienne le détrôner ! Allez on va dire que c’est un plat de reine !! Quel délice Anne !!

    1. Faut de tout pour faire une bonne cuisine. C’est ça qui est sympa, pour ceux qui cuisinent, pour alimenter nos blogs et pour ceux qui mangent 😉

    1. C’est vrai que le poisson a besoin d’être un peu relevé. C’est le cas de cette blanquette, avec le céleri qui donne un agréable goût anisé !

    1. Quand on a un blog de cuisine, c’est toujours le cas. On mange de la bûche en novembre, la galette des rois en décembre et les crêpes en janvier.
      Dur, dur la vie de food blogger ;-(

      1. Eh non, grâce à moi elle court toujours … la dinde ! d’ailleurs depuis elles se sont bigrement reproduites, j’en vois partout … des dindes !!! Dinde alors 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s