Côtes de veau à la gremolata

Je n’ai plus beaucoup de temps pour bloguer mais il m’en reste heureusement pour cuisiner… à condition que ce soit rapide. Simplissime, léger et très parfumé grâce à la gremolata, mélange de persil, ail, zestes d’agrumes typique de la cuisine italienne. C’est le genre de recette que j’adore pour le déjeuner du dimanche. Suivant la tradition familiale, je rajoute toujours de la gremolata dans mon osso bucco. Ca fait toute la différence !

Ingrédients: pour 4 pers., 3 ou 4 côtes de veau (selon la taille des côtes et l’appétit des convives), 1 petit bouquet de persil, 1 gousse d’ail, 1 citron et 1 orange non traités, sel, poivre, huile d’olive.

Préparation= 10 minutes – cuisson= 5/6 minutes

Préparer la gremolata: laver et sécher le persil, le ciseler finement; dégermer l’ail et le couper en petits morceaux. Zester la moitié du citron et de l’orange. Dans un bol, mélanger: le persil ciselé, l’ail émincé, les zestes de citron et d’orange. Ajouter de la fleur de sel et du poivre. Réserver

Cuire les côtes de veau: Préchauffer le four à 210°. Dans une grande poêle, faire chauffer l’huile d’olive, faire revenir les côtes de veau de chaque côté. Elles doivent être bien dorées. Déposer les côtes de veau sur la lèchefrite ou dans un plat allant au four. Déglacer la poêle avec un peu d’eau. Verser le jus de cuisson des côtes de veau et enfourner pour 5/6 minutes. Quand la cuisson est terminée, répartir la gremolata sur la viande. Laisser 3/4 minutes dans le four chaud. Servir avec des pommes de terre grenaille et de la purée de petits pois.

J’ai trouvé l’inspiration ici: Elle à Table et là: dans la peau d’un chefcote-de-veau-gremolata

 

Publicités

19 commentaires sur « Côtes de veau à la gremolata »

  1. Quel dommage que tu n’ai plus trop le temps e bloguer Anne !! je le regrette mais je comprends ! Fiure toi que j’ai fait du poisson moi avec de la gremolata (enfin façon Gut) délicieux ! tu es plus proche de la vraie et servie avec du veau c’est très Italien ! bravo ! Bisous

    1. J’irai voir ta recette de poisson à la gremolata, ça doit être délicieux. Tenir un blog est très consommateur de temps et là je fais le minimum, ça reviendra. Bises Claudine

  2. Heureusement tu nous nous mets des recettes de temps en temps, toujours inspirantes ! 😉 Je sais ô combien la blogo est chronophage… J’ai découvert la « gremolata » grâce à une « marmitonne » du dimanche (nous sommes une petite équipe à faire la cuisine le dimanche) (pour le blog, on mange aussi le reste de la semaine 😆 ) et j’ai fait l’osso-buco avec cette gremolata, je ne m’en suis pas remise, comme tu dis, ça change tout ! Je compte en refaire un bientôt à ma cousine pour qu’elle me dise ce qu’elle en pense ! C’est une bonne idée que de le marier à d’autres plats…

  3. Rapide, simple et délicieux, tout à fait le type de recette qui me plaît. J’ai essayé le gremolata l’année dernière avec des brochettes de bœuf. Dommage que tu ais moins de temps pour ton blog, mais en tout cas je te remercie de continuer à passer chez moi. Passe un beau week-end !

  4. Gremolata ? …. euh, ben non, je ne connaissais pas ! pfff ! ça fait cruche, et bien tant pis, j’avoue 😦 c’est nouveau pour moi et ça m’inspire beaucoup !
    Alors même si tu ne publieras plus souvent, si c’est pour m’en apprendre à chaque fois des « bonnes » comme celle-là, je serai toujours là ! Bah oui, tu t’en doutes bien, non ?!!!
    Alors comme on dit « @ bientôt » dans ces moments là ! et merci pour tes visite fidèles malgré ton manque de temps…
    Légitimement, plein de bises et parce que tu le vaux bien 😉
    Sandy

    1. Heureuse de t’avoir fait découvrir la gremolata. Belle invention italienne, comme le pesto, la fiat 500 et le cinéma réaliste 😉

  5. La côte de veau c’était trop onéreux pour nourrir tout le monde à la fête des pères… Le boucher nous a donc proposé ce qu’il appelle de la grillade de porc, des sortes d’escalope avec un peu de gras mais sans os. Pour le reste nous avons suivi la recette à la lettre et notamment l’idée de servir avec l’excellente purée de petits pois.
    Et on s’est régalé !! Merci. Dommage que l’auteur n’ait plus beaucoup beaucoup de temps à consacrer à ce blog…

    1. Ca me fait toujours plaisir de savoir que j’ai contribué à régaler des lecteurs ;-). La côte de porc est une bonne alternative effectivement plus adaptée aux grandes tablées.
      Moi aussi ça me manque de ne pas pouvoir publier plus en ce moment, j’ai bon espoir, I’ll be back !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s