Paupiettes de veau à la tomate

le

La paupiette de veau, c’est un plat qui fleure bon les années 50. Quand les ménagères s’appelaient Paulette ou Colette, quand Michel Drucker ne faisait pas encore de télé, quand les cuisines étaient en formica. Il y a une éternité…Voici la preuve,qu’il est urgent de réhabiliter la paupiette de veau.paupiettes-de-veau

Ingrédients: pour 4 pers., 4 escalopes de veau très fines, 200 g de veau haché (quasi ou épaule),50 g de parmesan râpé, 1 gousse d’ail,2 oignons,30 cl de fond de veau (ou de bouillon de volaille), 2 tomates (ou 1 boite de tomates pelées), 2 càs de concentré de tomates,2 feuilles de laurier, thym, persil, farine, huile d’ olive, sel, poivre du moulin, 1 barde, 4 fines tranches de jambon cru, 2 courgettes (facultatif).

Préparation= 20 minutes – Cuisson= 1h

Préparer la farce: faire revenir le veau haché et 1 oignon coupé en petits dés dans une poêle avec un filet d’huile d’olive pendant 5 mn.
Saler (légèrement, c’est le parmesan qui va saler la farce), poivrer et ajouter le parmesan hors du feu avec le persil ciselé et le thym.
Cuisson des escalopes: mettre les escalopes à plat sur le plan de travail, les aplatir avec un rouleau à pâtisserie et répartir le hachis sur les escalopes.
Rabattre la viande sur la farce de façon à former une paupiette, entourer avec une tranche de jambon cru, barder et attacher les paupiettes avec une ficelle. Pour ficeler ses paupiettes dans les règles de l’art, c’est ici.
Faire dorer l’oignon restant coupé en dés dans une cocotte avec un peu d’huile, ajouter les paupiettes. Les faire revenir sur toutes les faces puis ajouter les tomates, le concentré, le fond de veau, le laurier, la gousse d’ail émincée, du sel et du poivre. Remuer, couvrir et laisser mijoter 1 h à feu doux en remuant de temps en temps. A la moitié de la cuisson, rajouter la courgette coupée en rondelles.

Servir avec du riz ou des pâtes.Paupiettes-tomates-veau

 

 

 

Publicités

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. La paupiette est certes un peu passée de mode, mais c’est tellement bon que j’en fais de temps en temps sauf qu’ici on l’appelle roulade… Un bon plat familial qu’on apprécie pour le déjeuner du dimanche tous réunis bien au chaud.

    1. Anne dit :

      Tu as raison Laurence, il ne faut pas toujours suivre la mode, les grands classiques restent toujours bons 😉

  2. j’ai toujours connu ça, j’évite de suivre la mode en terme de cuisine, je me rends compte que les classiques ça reste une valeur sure, meme si je varie les plats tous les jours; ma grand mère cuisinait souvent ce plat, ici on l’appelle des oiseaux sans tête 🙂

    1. Anne dit :

      Je connais les oiseaux sans tête, chez moi c’est une escalope, du jambon et du fromage. Chaque famille a sa variante 😉 bon dimanche

  3. Tu as bien raison, une recette un peu désuette mais tellement bonne !! Je ne l’oublie pas …

    1. Anne dit :

      Réhabilitons les paupiettes 😉

  4. Gut dit :

    Figure toi que je me disais qu’il y avait une éternité que je n’en avais pas mangé et je voulais en faire ce week-end ! c’est vrai que c’est passé de mode la paupiette, vas savoir pourquoi car c’est excellent et puis on peut les faire de différentes façons ! j’aime cette version très proche de celle que faisait ma maman !! merci Anne ! gros bisous

    1. Anne dit :

      Le goût délicieux des plats de maman, un charme inimitable 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s