La sauce bolognaise de Jacques

Sur Happy Cooking, les visiteurs sont formidables. Entre autres, il a Jacques qui m’a envoyé il y a quelques années toutes ses recettes familiales, un trésor. Sa cuisine lui ressemble, accessible et généreuse.  Voilà sa version de la très fameuse sauce bolognaise qui accompagne des spaghetti ou garnit des lasagnes. Je publie la recette de Jacques en modifiant seulement les proportions (divisé par 3), Jacques la cuisine en grande quantité et congèle le surplus. Un grand merci Jacques pour ce partage !

Ingrédients: pour 5/6 pers., 1 kg de tomates pelées (en boite ou fraiches quand c’est la saison), 500gr de viande hachée (Jacques met du porc et du veau, je mets du porc et du boeuf), 2 oignons, 2 càs de concentré de tomates, 3 gousses d’ail dégermées, 1 branche de céleri, 1 carotte, 1 l de bouillon de viande, 2 feuilles de laurier*, quelques branches de thym*, 1 branche de romarin*, qq feuilles de sauge* (ou du persil), 1 soupçon de sauce Worcestershire et de sauce soja, 1 càs de sucre, 1 pincée de bicarbonate, huile d’olive, sel poivre et piment oiseau*, 15 cl de vin blanc sec.

Préparation = 20 minutes – Cuisson= 1h30 à 2h

Préparation : « Dans une grande casserole, faire revenir dans l’huile d’olive, les oignons hachés en lamelles d’abord et l’ail émincé et dégermé un peu après et les faire dorer. L’ail brûle vite et on le mettra à cuire un peu après les oignons ou même après la viande. Les retirer et les réserver quand tout est bien doré.

Dans cette même huile  faire bien revenir et dorer la viande en l’émiettant bien.
Remettre les oignons/ail sur la viande. Ajouter les tomates, les branches de céleris, les carottes coupées en très petits morceaux ainsi que les autres éléments cités dans les ingrédients.

Les aromates marqués avec une * seront placés dans une étamine pour qu’il n’y ait pas de particules dures dans la sauce. Ajouter le vin blanc et le bouillon de bœuf jusqu’à consistance souhaitée.

Laisser cuire avec couvercle à feux doux, lentement, quelques heures en mélangeant de temps en temps pour éviter d’attacher au fond en ajoutant un peu d’eau ou mieux de vin blanc
Si on réalise cette sauce avec des tomates fraîches, l’aspect, le goût, la texture seront différents.
Dans ce cas, la sauce sera beaucoup plus liquide.
Il faudra peut-être un peu diminuer l’apport de vin (et de bouillon) lors de la cuisson. Mais cela dépend aussi de la qualité des tomates. Certaines variétés peuvent être plus « farineuses » que d’autres.
Le mieux étant les tomates italiennes « Roma », les tomates allongées, oblongues…
Il faut impérativement les éplucher et enlever la partir centrale, dure des tomates, sinon on aura les peaux de tomates dans la sauce et c’est, pour moi, non mangeable !!!
De même, quand j’utilise des tomates en boite, j’essaie d’avoir des tomates pelées et coupées « en morceaux »… sinon, je passe les tomates une par une dans mes mains pour enlever le cœur de certaines de ces tomates.
Il faut aussi mettre les épices dans une étamine (compresse de gaze) pour ne pas retrouver dans la sauce, des parties dures de ces épices.
Et attention aussi que cette sauce n’attache au fond de la casserole… Elle serait juste bonne… à jeter !!!! »

Publicités

4 commentaires sur « La sauce bolognaise de Jacques »

  1. J’ai été très surpris de voire ma recette proposée et j’en suis vraiment honoré.
    Je vous en remercie.
    Je ne me souvenais pas de cet échange.
    Bonne continuation.
    Très cordialement,
    Jacques Stroobant

    1. Je fais très souvent cette sauce je simplifie généralement le nombre d’ingrédients mais je garde l’idée d’un mélange de viandes et d’une cuisson longue de la sauce (autour d’1h). C’est indéniablement un progrès 🙂 un grand merci donc. Bonne fin de semaine !

  2. J’avais souvenir que tu avais déjà posté une recette de bolognaise et je m’étais dit que je l’essaierai. Cette version semble très appétissante bien que longue mais j’imagine que c’est exactement comme cela qu’elle est faite en Italie. Il faudrait vraiment que je tente cette belle recette ! Bonne fin de week-end Anne, bisous

    1. Comme pour toutes les recettes traditionnelles, il y a plusieurs variantes. Ce qui fait la différence de cette recette, c’est le long mijotage, l’ajout de légumes et le mélange de viandes. Il faudra d’ailleurs que j’essaie avec le veau au lieu du bœuf. Bonne rentrée Laurence

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.