Le Pot-au-feu pas-à-pas

Le pot-au-feu c’est savoureux, c’est astucieux, c’est pas coûteux , bref c’est merveilleux !

Voilà tout ce qu’il faut savoir pour préparer sans stress et sans complication un repas sympa pour 8. Sans oublier les restes, peut-être le meilleur.

Ingrédients: pour 8 pers., 2 kg de viande de bœuf (paleron, gîte, queue,…), huile, 1 carotte, 1 poireau, 1 oignon piqué de 2 clous de girofle, 1 branche de céleri, un bouquet garni (persil, thym, laurier), 3 gousses d’ail, une cuillère à café de gros sel, du poivre, quelques graines de coriandre (facultatif). Pour les légumes: 4 carottes, 2 poireaux, 4 navets.

A savoir: cuisson 3 heures/ facile /les étapes 1 et 2 peuvent se faire la veille.

Etape 1 préparer la viande: dans une cocotte, faire revenir la viande, coupée en gros morceaux dans un peu d’huile. Gratter les sucs puis recouvrir d’eau froide. Laisser bouillir quelques minutes, puis écumer environ 5 minutes (retirer avec une cuillère la mousse qui se forme).

Etapes 2 le bouillon: ajouter ensuite, le poireau, la carotte, coupés en tronçons un peu épais, le céleri le bouquet garni, l’oignon piqué de clous de girofle, le sel et le poivre. Couvrir et laisser mijoter à petits frémissements, pendant 2h (eh oui, il faut s’y prendre en avance ou la veille).

Etape 3 les légumes: peler et couper les carottes, les poireaux et les navets. Passer au chinois (passoire fine) le bouillon pour retirer le bouquet garni et les légumes. Dans une cocotte, remettre les morceaux de viande et le bouillon passé. Porter à ébullition. Lorsque l’eau bout, rajouter les légumes et prolonger la cuisson à petits frémissements 45 minutes.

Servir avec des pommes de terre cuites séparément et de la sauce gribiche (1 oeuf dur coupé en petits morceaux, de l’huile d’olive, du persil ciselé, des cornichons coupés fins). Avec les restes, on peut faire un hachis parmentier et garder le bouillon pour le servir en entrée avec des petites pâtes.

Publicités

4 commentaires sur « Le Pot-au-feu pas-à-pas »

    1. Ah l’os à moelle, effectivement, c’est le meilleur.Il se plonge dans le pot-au-feu environ 20 minutes avant la fin de la cuisson. Il se déguste en priorité bien chaud sur des tartines de pain grillé.

  1. Merci Anne !
    En ce qui me concerne , je compte un petit os à moëlle par convive ; il y a toujours des amateurs …….que je laisse dégorger un moment avant la cuisson dans un saladier d’eau froide pour ne pas « troubler » le bouillon.
    On peut aussi les cuire à part dans un peu de bouillon prélévé dans la marmite .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s