Pets de nonne

Un rendez-vous annulé, une bonne chute de neige qui ralenti le rythme frénétique de la vie parisienne. C’est l’occasion d’une bataille de boules de neige avec Frisbee ( gagnée haut la main ;-)) et de tester enfin la recette de ces petits beignets délicieux, avec un peu d’avance sur mardi-gras. Vive les pages blanches de l’agenda !

Pour ceux qui pensent que les beignets sont lourding, ceux ci s’appellent aussi « beignets de vent » ou « soupir de nonne » (pourquoi ce nom n’est-il pas passé à la postérité ?). Je n’irai pas jusqu’à prétendre que c’est réellement léger mais grâce à la pâte à choux ça donne une impression de légèreté soufflée absolument irrésistible.

Ingrédients: pour une vingtaine de pets de nonne, 150 ml d’eau, 100 ml de lait, 80 gr de beurre coupé en parcelles, 2 gr de sel, 125 gr de farine, 3 oeufs, 15 gr de sucre, le jus et le zeste d’un demi citron, 1 bouchon de rhum ou de fleur d’oranger.

Pâte à choux: dans une casserole, faire chauffer sur feu moyen, l’eau, le lait, le sel et le beurre coupé en morceaux. Lorsque le mélange est à forte ébullition et que le beurre est fondu, arrêter la cuisson et hors du feu rajouter d’un coup la farine en mélangeant bien avec une maryse ou une cuillère en bois. Le mélange (la panade) doit être très compacte.

Casser un œuf dans un bol et le fouetter rapidement à la fourchette. Ajouter l’oeuf battu à la panade. Quand l’œuf est bien amalgamé avec la pâte, recommencer avec le suivant et ainsi de suite. La pâte doit tomber avec difficulté de la cuillère en bois. Rajouter le zeste et le jus du demi citron ainsi que le bouchon de rhum (ou de fleur d’oranger). Bien mélanger.

Coucher les pets de nonne:  Sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé, déposer avec une poche à douille des petits tas de pâte, pas trop serrés. Rabattre la pointe de pâte sur le dessus avec une petite cuillère pour que les choux soient bien arrondis en gonflant.

Cuisson des beignets: faire chauffer l’huile de la friteuse. Découper le papier sulfurisé en petites bandes (c’est une astuce trouvée chez Christophe Michalak, mon héros, à voir ici). Quand l’huile est chaude, déposer délicatement (sans se bruler, bien sur) les bandes de papier sulfurisé dans l’huile chaude. Cela permet aux petits beignets de se détacher tous seuls du papier et de garder leur forme (chez Michalak ça marche super, chez moi…moyen, pourquoi, mystère ? ). Laisser frire 3 à 4 minutes, lorsque les pets de nonne sont bien dorés, les sortir avec une écumoire et les déposer sur du papier absorbant. Saupoudrer de sucre glace et de zestes de citron.

Manger tièdes avec un peu de confiture, une compote de pommes ou de poires (comme moi) ou du chocolat pour les plus téméraires (ou ceux qui n’ont pas fini de grandir).

D’autres idées pour se réchauffer: 10 plats qui font aimer l’hiver

Publicités

14 commentaires sur « Pets de nonne »

  1. Un wheaten dans les pets de nonnes…. ?!?!???!?!???? S’il passe avant nous, il n’en restera pas beaucoup !!!

    1. C’est vrai que Frisbee (race non clairement identifiée) est mon premier commis et un fan absolu de Happy Cooking. Surtout des crêpes, mais comme tout chien bien élevé, il mange de tout, même des beignets.
      Quel plaisir de vous lire Jacques, à bientôt !
      Bises enneigées

      Anne

  2. Bonjour,

    J’ai découvert votre blog en cherchant des recettes pour Noël et j’ai adoré votre style culinaire simple mais efficace et goûteux.
    A telle enseigne que je me désespérais en voyant les jours passer sans plus aucun frémissement sur votre site. Quel bonheur ce matin!

    Je n’aime pas du tout les beignets si légers soient -ils en revanche, je suis ravie de votre retour.
    Alors, je voulais tout simplement vous le dire…C’est bête hein?

    Bonne neige, moi aussi je suis à Paris. Nouvelle arrivante.

    1. Merci beaucoup Isabelle. J’ai rosi de bonheur en lisant votre commentaire. Je publie peu, c’est vrai, j’attends de trouver la recette qui vaut la peine, l’inspiration, le temps de cuisiner, de photographier et d’écrire. Voilà pourquoi je souhaite continuer à alimenter ce blog dont je suis aussi la première utilisatrice.
      Bienvenue à Paris et bon week-end blanc !

      1. C’est vrai…je viens de réaliser que vous ne publiez pas si souvent que je le pensais…..
        Il faut dire que j’ai fait un intensif sur Happy Cooking en décembre, ratissant littéralement votre site de fond en comble. Que de belles rencontres, beaucoup dont je ne serais pas capable d’ailleurs, moi qui ne suis pas grande cuisinière (je lève toute ambiguité).

        J’ai donc lu beaucoup de recettes en un temps très court, et sans doute est-ce pour celà que je croyais à des parutions plus fréquentes….
        Tant pis, je serai patiente!

        Et ce d’autant plus que j’imagine bien le labeur que suppose la mise en ligne d’une recette.
        Je suis très admirative d’ailleurs.

        Bon WE et belles boules de neige.

      2. Il y a quand même plus de 500 recettes ce qui laisse de quoi varier un peu ses menus ! Surtout qu’en refaisant des recettes on progresse 🙂

  3. Coucou Anne !! J’aimerais beaucoup les faire mais franchement avec tous les excès faits ces derniers temps ce ne serait pas raisonnable ! la friture en plus de la pâte à chou mon cholestérol ne va pas résister. Ce qu’il faudrait c’est soit que je puisse faire 1 seul pet de nonne pour le plaisir d’y goûter ou d’être ta voisine mais autrement j’ai bien peur qu’il me faille m’en passer ! ils sont super beaux et bien plus réussis que tu ne le dit !
    Joli joli ce nouveau blog ! sobre mais très agréable, on s’u sent bien !
    Gros bisous Anne

    1. Tu as souvent de la visite et l’occasion de partager tes bons petits plats avec des amis ou de la famille. Ce sera l’occasion d’en manger 1, si tu peux t’arrêter là ;-). Sinon dis-toi que c’est du bon cholestérol et que c’est le bonheur et une alimentation variée qui nous font vivre vieux et en bonne santé. Bises

  4. Encore une magnifique gourmandise qui est depuis l’année dernière sur ma to do list, je désespère d’arriver un jour à faire tout ce qui y est !!! Je n’ai jamais goûté ces beignets et pourtant leur bouille est irrésistible ! Je ne sais pas comment sont de Michalak, mais je trouve les tiens superbement dodus et dorés. Contente de revoir à nouveau ton petit compagnon, toujours aussi mignon ! Bon week-end Anne, bises

    1. La technique est celle de Michalak mais la recette c’est mon habituelle pâte à choux. Il n’y avait pas les quantités avec la vidéo. En cherchant sur internet, j’ai trouvé une fois 50 cl de lait une fois 25 cl, une fois 5gr de sucre, une fois 50 gr. J’ai donc préférer garder les proportions que j’utilise tout le temps. Bises et bon week-end Laurence

  5. Quand j’étais enfant, je refusais d’en manger à cause de leur nom… cela a bien changé… j’adore cela… ta recette et tes photos sont superbes! bon weekend

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s